arrimage


arrimage

arrimage [ arimaʒ ] n. m.
• 1678; « mise en état » 1398; de arrimer
Action d'arrimer. 1. calage. Arrangement des marchandises arrimées. chargement. « Ils se démenaient tous, changeant, chavirant l'arrimage » (Loti). « L'arrimage des caisses de vivres » (J. Ray).

arrimage nom masculin Action d'arrimer. ● arrimage (expressions) nom masculin Bois d'arrimage, pièce de bois servant à immobiliser la futaille. ● arrimage (synonymes) nom masculin Action d' arrimer.
Synonymes :
Contraires :
- désarrimage

arrimage
n. m. Action d'arrimer; son résultat.

⇒ARRIMAGE, subst. masc.
MAR. Action d'arrimer; résultat de cette action. Arrimage difficile, frais d'arrimage; chargement d'un arrimage :
1. La semaine dernière a été successivement employée à l'arrimage du lest, au réarrimage de la cale, et à passer les manœuvres courantes...
J.-R. BELLOT, Journal d'un voyage aux mers polaires à la recherche de Sir John Franklin, 1863, p. 319.
2. L'équipage de la Durande avait parlé. Au fait, le chargement était manqué et l'arrimage était mal fait, négligence aisée à comprendre, si le capitaine veut perdre le navire.
HUGO, Les Travailleurs de la mer, 1866, p. 403.
P. ext. Chargement de marchandises dans des wagons de chemin de fer, des camions, sur n'importe quel moyen de transport :
3. Le muletier qui venait chercher les derniers bagages du gérant apparut derrière les croupes de ses bêtes, émergeant tête et épaules du lacet. Kate allait rester toute seule avec Jos-Mari. Tout le temps que dura le chargement et l'arrimage des mulets, elle dut contenir l'émotion qui lui faisait battre le cœur à l'approche de leur solitude.
PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 257.
P. métaph. Rangement méthodique d'idées, de connaissances dans l'esprit, dans la mémoire :
4. ... je prenais (...) ma facilité d'arrimage et de compilation pour de la connaissance...
A. ARNOUX, Algorithme, 1948, pp. 19-20.
PRONONC. ET ORTH. :[]. GATTEL 1841 précise que [r] se prononce ,,forte``. FÉR. Crit. t. 1 1787 rappelle qu',,on a dit autrefois arrumage`` (cf. à ce sujet rem. ds arrimer).
ÉTYMOL. ET HIST. — 1398, nov. « action de disposer des marchandises dans la cale d'un bateau » (Ord., VIII, 308 ds GDF. Compl. : Faire ledit arrimage [des vins]).
Dér. de arrimer; suff. -age.
STAT. — Fréq. abs. littér. :16.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BARBER. 1969. — BARB.-CAD. 1963. — BARR. 1967, p. 33. — BOUILLET 1859. — Canada 1930. — CAP. 1936. — Comm. t. 1 1789. — DE GOROG 1958, § 3. — GRUSS 1952. — JAL 1848. — KUHN 1931, p. 200. — Lar. comm. 1930. — LE CLÈRE 1960. — PRIVAT-FOC. 1870. — RÉAU-ROND. 1951. — SOÉ-DUP. 1906. — WILL. 1831. — ZASTROW 1963, p. 429.

arrimage [aʀimaʒ] n. m.
ÉTYM. 1398, « mise en état »; sens mod. 1678; de arrimer.
1 Action d'arrimer.Résultat de cette action, arrangement des marchandises dans les cales d'un navire, et, par ext., dans les wagons de chemin de fer, les camions. Chargement; accorage. || Navire (cit. 13) disposé pour l'arrimage. || Le capitaine du navire est responsable des dommages pouvant résulter d'un arrimage défectueux ( Désarrimage, ripage).
1 Un capitaine (…) a besoin de bois pour l'arrimage, il en achètera.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XX, 6.
2 Ils se démenaient tous, changeant, chavirant l'arrimage.
Loti, Pêcheur d'Islande, II, 12, p. 128.
3 Snubbins présida lui-même à l'arrimage des caisses de vivres, particulièrement abondants et choisis, et il fit des adieux presque émus aux trois voyageurs.
Jean Ray, les Derniers Contes de Canterbury, p. 197.
2 Action d'arrimer (2.). || Arrimage d'une embarcation. Amarrage. || Arrimage de deux engins spatiaux.
CONTR. et COMP. Désarrimage.

Encyclopédie Universelle. 2012.